Né à Rimouski, mais Mariverain depuis l’âge de deux mois, Gontran Lachance est fils de photographe. Son père l’a initié très tôt au maniement des appareils professionnels 4×5 et de format 120 ainsi qu’au travail de laboratoire noir et blanc. À l’âge de quinze ans, il se procure un appareil 35 mm et poursuit son apprentissage et sa recherche en autodidacte.

Le fait de passer de la photo argentique au numérique a vraiment changé sa démarche artistique. Auparavant ses photographies étaient scénarisées, il avait en tête les images qu’il voulait créer. Il faisait beaucoup de travail de préparation et souvent travaillait en studio en utilisant et même en créant le décor et l’éclairage nécessaires à la concrétisation de ses idées en images. Il a également réalisé des portraits en noir et blanc avec des modèles choisis.

Le passage au numérique l’a un peu déçu au début. Il ne retrouvait pas la richesse et la précision de la photo argentique réalisée avec des appareils professionnels. Au lieu de rejeter ce medium, il passe en mode amélioration. Il commence à traiter ses images à l’aide du logiciel Photoshop, ce qui lui a permis d’aller plus loin dans sa créativité.

Il s’est mis en place une banque d’images prises lors de randonnées. Il se laisse inspirer par ce que la nature dispose et agence de façon aléatoire. C’est son regard, guidé par un sens de l’observation tant critique qu’analytique qui oriente le choix de ses sujets. Il s’installe ensuite devant l’écran de l’ordinateur. Il travaille les contrastes, la saturation et la composition, il se laisse aller à créer des images abstraites à partir du concret. Il encadre également ses images de passe-partout élaborés directement autour de celles-ci, ce qui ajoute une autre dimension et un certain relief.

Dans le cadre de l’exposition «  Les carnets du promeneur  », il a écrit des textes pour ainsi dire enrichir son point de vue. Ces textes sont une partie immuable de l’exposition et forment un tout avec les images.

Sa démarche artistique évolue et évoluera avec le temps, de nouvelles sources d’inspiration et une continuelle conquête de techniques innovantes.


  • Chatons printemps 2010

    Gontran Lachance
  • Dégâts d’Irène Été 2011

    Gontran Lachance
  • Lilas japonais Été 2012

    Gontran Lachance
  • Mur de l’aréna Été 2011

    Gontran Lachance
  • Rivière Chaudière Été 2010

    Gontran Lachance
  • Gant de seconde main Été 2012

    Gontran Lachance
  • Chapelle Sainte-Anne Hiver 2013

    Gontran Lachance
  • Hôtel-Dieu de Lévis Été 2014

    Gontran Lachance